discret

1. discret, ète [ diskrɛ, ɛt ] adj.
XVIe; « capable de discerner » 1160; du lat. médiév. discretus, « séparé » en lat. class. 2. discret
1Qui témoigne de retenue, se manifeste peu dans les relations sociales, n'intervient pas dans les affaires d'autrui. circonspect, réservé, retenu. C'est une personne discrète, elle ne se mêlera pas de vos affaires et ne vous posera guère de questions. Il est trop discret pour abuser de vos bontés. délicat.
Par ext. Qui n'attire pas l'attention, qui ne se fait guère remarquer. Faire un reproche, un compliment discret. modéré. Allusion discrète. « Ce fut un regard discret, d'œil à œil » (Balzac). Faire une cour discrète à qqn. Vêtements, bijoux discrets. Le gris est une couleur discrète. sobre. Une élégance discrète. Endroit, coin discret, retiré et tranquille.
2Qui sait garder les secrets qu'on lui confie. « Tu es une fille discrète, nous avons des secrets ensemble » (Balzac). « L'homme dont on cite les amours n'est jamais un homme bien discret » (Maupassant).
⊗ CONTR. Indélicat, indiscret; criard, voyant. Bavard. discret 2. discret, ète [ diskrɛ, ɛt ] adj.
• 1484; lat. class. discretus « séparé »
Didact.
1Math. (opposé à continu) Grandeur discrète, qui ne peut prendre qu'un ensemble fini ou dénombrable de valeurs. ⇒ discontinu. Le nombre d'enfants d'un ménage est un caractère discret. Inform. (opposé à analogique) ⇒ 2. digital, numérique.
(déb. XXe) Unité discrète, isolable par l'analyse et indécomposable à son niveau hiérarchique.
2Méd. Éruption discrète, dont les éléments sont espacés.

discret, discrète adjectif (latin discretus, de discernere, séparer) Qui agit avec réserve dans ses relations avec autrui, qui veille à ne pas gêner les autres : Un garçon discret, qui ne se mêle pas des affaires de ses voisins. Qui n'attire pas trop l'attention : Une toilette discrète. Qui sait garder un secret : Vous pouvez tout me confier : je serai discret. Qui est retiré, à l'abri des regards : Trouver un coin discret pour discuter. Informatique Synonyme de numérique. Linguistique Se dit d'une unité faisant partie d'un système et que l'on peut isoler, délimiter. (Les phonèmes, constituants des morphèmes, sont des unités discrètes en ce sens que la substitution d'un phonème à un autre entraîne une variation au niveau du morphème : ainsi l'opposition de [p] et dans pain et bain.)[b] Physique et Mathématiques Se dit d'une grandeur, d'une quantité ne pouvant prendre qu'un ensemble fini ou dénombrable de valeurs. (S'oppose à continu.) ● discret, discrète (expressions) adjectif (latin discretus, de discernere, séparer) Source discrète de rayonnement, source de rayonnement isolée dans le ciel, aux limites bien définies. Espace discret, ensemble muni de sa topologie discrète. Topologie discrète, topologie définie sur un ensemble E par l'ensemble P(E) des parties de E. (Tout sous-ensemble de E est alors à la fois ouvert et fermé.) ● discret, discrète (synonymes) adjectif (latin discretus, de discernere, séparer) Qui agit avec réserve dans ses relations avec autrui, qui...
Synonymes :
- réservé
Contraires :
- indélicat
- sans-gêne
Qui n'attire pas trop l'attention
Synonymes :
- effacé
Contraires :
Qui sait garder un secret
Synonymes :
Contraires :
Synonymes :
- Informatique. numérique

discret, ète
adj.
d1./d Qui parle ou agit avec retenue, tact, réserve.
|| Par ext. Des manières discrètes.
d2./d Qui n'attire pas l'attention, qui ne se remarque pas. Faire un signe discret. Un vêtement discret.
|| Un endroit discret, à l'abri des regards, d'éventuels gêneurs.
d3./d Qui sait garder un secret. Un ami discret.
————————
discret, ète
adj. MATH, PHYS Grandeur, quantité discrète, composée d'unités distinctes (nombres, objets, etc.), par oppos. à grandeur, quantité continue (durée, vitesse, etc.).

I.
⇒DISCRET1, ÈTE, adj.
I.— [Avec l'idée de discernement] Inus. Qui a du discernement, du jugement; avisé.
Vx. Vénérable et discrète personne. ,,Titre honorifique donné autrefois aux prêtres`` (Ac. 1835-78). Père discret, mère discrète. ,,Religieux ou religieuse qui entre dans le conseil du Supérieur ou de la Supérieure d'une communauté`` (Ac. 1835-78); cf. discrétoire dér. s.v..
II.— [Avec l'idée de réserve, de mesure, de modération]
A.— Dans le domaine des relations soc.
1. [En parlant d'une pers.] Qui se conduit avec réserve, retenue. (Quasi-)synon. réservé. Wilde se montrait peu, si discret, si réservé que je le connaissais à peine (GIDE, Ainsi soit-il, 1951, p. 1234). Je me montrais à la fois danseur infatigable et discret érudit (CAMUS, Possédés, 1959, p. 1487) :
1. ... nous n'avions pas les mêmes relations : elle fréquentait des gens fins, intelligents, discrets, et nous des gens bruyants, assoiffés, auxquels mon père demandait simplement d'être beaux ou drôles. Je crois qu'elle nous méprisait un peu, mon père et moi, pour notre parti pris d'amusements de futilités, comme elle méprisait tout excès.
SAGAN, Bonjour tristesse, 1954, p. 19.
Rem. Discret a parfois une valeur intentionnelle et signifie « qui cherche à passer inaperçu ». Il y avait plusieurs officiers allemands, discrets, effacés, s'efforçant visiblement de faire oublier leur uniforme (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 64).
2. [En parlant du caractère d'une pers.] Cette nature discrète et décente de Fénelon, qui était le goût suprême, devait être choquée de bien des outrecuidances de Villars (SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, t. 8, 1851-62, p. 108).
3. [En parlant d'une conduite, d'une attitude, d'une manière d'être ou de faire] Qui est la marque d'une certaine retenue ou réserve. Synon. délicat. Un sourire discret; étouffer un soupir discret; garder un silence discret; des manières discrètes. Un héroïsme enfin plein et sobre, gai et discret, un héroïsme à la française (PÉGUY, Notre jeunesse, 1910, p. 147). La tendresse s'abritait presque toujours chez elle sous des regards discrets et des mots d'un usage familier (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 202). Ma grand-mère, elle-même, eut le triomphe discret (SARTRE, Mots, 1964, p. 9) :
2. ... la scène classique du bord des loges : éventail d'écaille et de dentelle noire qui palpite, mise au point de la lorgnette de nacre, applaudissements discrets.
COCTEAU, Portraits-souvenirs, 1935, p. 38.
En partic. [En parlant des actes de lang.]
♦ [L'accent est mis sur le caractère soc. de la convenance] Qui n'en dit pas trop ou pas autant (relativement à ce qui a été dit ou pourrait être dit); qui est exprimé avec mesure, délicatesse. Faire un compliment, un reproche discret; faire des condoléances discrètes :
3. ... toute doctrine de l'imaginaire est obligatoirement une philosophie du trop. Toute image a un destin de grandissement. Un poète contemporain sera plus discret, mais il en dira tout autant.
BACHELARD, La Poétique de l'espace, 1957, p. 190.
♦ [L'accent est mis sur la nature du contenu] Qui dit uniquement ce qui semble nécessaire à la communication et dont le champ d'application est sélectif et restreint. Des allusions discrètes; de discrètes consignes de silence. Proposant de suggérer par insinuations discrètes à M. Baponot l'octroi d'une clé spéciale à son ingénieur-chimiste (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p. 94).
B.— P. ext. [En parlant de choses concr. ou abstr.]
1. [L'idée dominante est celle de mesure]
a) [En parlant d'un fait, d'une chose quelconque] Qui se manifeste avec modération, retenue, sans attirer l'attention. Lucien était seul, sans ombre, sans écho, au milieu de cette nature trop discrète, qui ne pesait pas (SARTRE, Mur, 1939, p. 190). Son veston serré (...) sur un ventre discret (VIALAR, Hte-mort, 1951, p. 205) :
4. Un beau soleil doré chauffait doucement les pierres jaunes du cloître... Dans une heure, une minute, une seconde, maintenant peut-être, tout pouvait crouler. Et pourtant le miracle se poursuivait. Le monde durait, pudique, ironique et discret (comme certaines formes douces et retenues de l'amitié des femmes).
CAMUS, L'Envers et l'endroit, 1937, p. 112.
b) [En parlant d'obj. concr.; indique un jugement de valeur esthétique, moral, etc., en fonction des conditions soc.] Qui n'attire pas l'attention, qui ne se fait pas remarquer. Un vêtement discret; une voiture discrète. (Quasi-) synon. de bon ton. La chasuble de deuil, avec ses croix lobées et ses discrets rinceaux blancs (HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p. 221) :
5. Nani entrait dans l'antichambre, avec son sourire, sa face rose de prélat aimable, sa soutane fine, sa ceinture de soie violette, luisaient d'un luxe discret et doux.
ZOLA, Rome, 1896, p. 76.
Rem. On rencontre ds la docum. qq. emplois de discret dans ce sens, où le jugement de valeur est délibérément recherché; dans ce cas, le discret peut devenir remarquable. Wilfred remarqua l'élégance un peu trop évidente du costume noir que portait son cousin. On ne pouvait être discret d'une façon plus voyante (GREEN, Chaque homme dans sa nuit, 1960, p. 16).
2. [L'idée dominante est celle de modération; en parlant de l'intensité visuelle ou acoustique] Qui ne dépasse pas un certain degré.
a) [En parlant de teintes, de couleurs, de la lumière] Des tons fins et discrets; des gris et des bleus discrets; des lumières discrètes. Anton. chaud, criard, éclatant. Les briques de la façade (...) s'harmonisaient avec les ocres discrets de la falaise (H. BAZIN, Mort cheval, 1949, p. 25) :
6. On eût dit que la lune elle-même participait à la dorure du couchant; dans l'air trop lumineux encore elle ne jetait pas de rayons; elle semblait un gros objet coloré mais non lumineux et ne jetait sur le jade de la mer que de discrètes paillettes d'or,...
GIDE, Journal, 1922, p. 734.
b) [En parlant de sons, de bruits] Le murmure discret des prières. Synon. étouffé, faible, léger. Ce murmure [de l'averse], ce ruissellement discret, continu, doux et triste (CARCO, Voix basse, 1938, p. 189). Quelques sonneries discrètes de cloches (MONTHERL., Maître Sant., 1947, I, p. 597).
Rem. Lorsqu'il s'applique à des coups frappés à une porte ou à un bruit destiné à attirer l'attention de qqn, discret peut avoir deux nuances spécifiques « qui vise à attirer l'attention uniquement de la personne concernée » ou « qui manifeste la bonne éducation de la personne qui frappe ou qui cherche à attirer l'attention ». Un discret claquement de doigts. Je frappai trois coups discrets à la porte de gauche du cinquième étage (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Mlle Perle, 1886, p. 67).
C.— [En parlant de ce qui implique ou suppose le secret]
1. [En parlant d'une pers.] Capable de garder un secret. Un confident discret. Le secret est une tombe et ce n'est pas pour rien que l'homme discret se vante d'être le tombeau des secrets (BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 91) :
7. Une première fois, qui avait servi pour toutes, le régisseur avait indiqué de vive voix le domicile de madame Clapart au discret voiturier, en le priant de ne jamais confier à d'autres ce précieux message.
BALZAC, Un début dans la vie, 1842, p. 331.
2. [En parlant d'une action] Qui cherche à passer inaperçu, à rester secret; qui ne doit pas être divulgué. Le souvenir des prisons de la surveillance et des exécutions discrètes me traversa l'esprit (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 336). L'appui discret, mais déterminé, du gouverneur-général Ryckmans (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 93).
3. [En parlant d'un lieu] Retiré, tranquille, peu fréquenté. Un endroit, un coin discret. La petite rue Ballu qui est bien l'une des plus discrètes de cette région de Paris (DUHAMEL, Passion J. Pasquier, 1945, p. 139). De petites affiches blanches que la préfecture avait fait rapidement coller dans les coins les plus discrets de la ville (CAMUS, Peste, 1947, p. 1258).
P. ext. Favorable au mystère, au secret. Ils [Emma et son amant] avisèrent... à organiser leurs rendez-vous; Emma voulait corrompre sa servante par un cadeau; mais il eût mieux valu découvrir à Yonville quelque maison discrète (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, 1857, p. 4).
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Enq. : /, (D), -t/. Ds Ac. 1694-1932. Comparez discrète avec discrétion qui porte l'accent aigu et se prononce avec [e] fermé. C'est aussi le cas de discrètement, écrit par é ds Ac. jusqu'en 1762, mais avec è à partir de 1798 jusqu'en 1932. Étymol. et Hist. Cf. discret2.
DÉR. Discrétoire, subst. masc. [Correspond à discret1 I] a) Assemblée des religieuses ou des religieux (mères, pères discrets) qui composent le conseil de la Supérieure ou du Supérieur d'une communauté. Tout le discrétoire opina dans ce sens (Lar. 19e). b) P. ext. Salle où se tient ce conseil. Aller au discrétoire (BESCH. 1845). []. Ds Ac. 1762-1878. 1re attest. 1620 (Théâtre d'honn., t. 1, 676, col. 2 ds LA CURNE); de discret, suff. -oire; cf. mère discrète (1546, RABELAIS, Tiers Livre, éd. Marty-Laveaux, t. 2, chapitre 34, p. 165).
II.
⇒DISCRET2, ÈTE, adj.
Emplois techn. [Avec l'idée de discontinuité]
A.— LING. [En parlant du signe ou des unités] Séparé, distinct; qui ne vaut que par sa présence ou son absence, parce que différentiel ou oppositionnel :
1. Il arrive, aujourd'hui, que dans certains cas très remarquables, toute expression par des signes discrets arbitrairement institués, soit remplacée par des traces des choses mêmes, ou par des transpositions ou inscriptions qui dérivent d'elles directement.
VALÉRY, Variété III, 1936, p. 181.
B.— LOG. et MATH. Composé d'éléments discontinus, séparés, distincts. Une quantité discrète, p. oppos. à une quantité continue :
2. Hamelin, grâce à son sens dialectique, n'a pas ignoré le moment destructeur de la durée : c'est « quelque chose qui se trouve à la fois et invinciblement liaison et dispersion, assemblage de termes discrets et pourtant non séparés... Le temps est toujours une pluralité de parties en voie de se distinguer et corrélativement de se lier ».
RICŒUR, Philos. de la volonté, 1949, p. 427.
C.— MÉD. [Surtout en parlant de certaines lésions cutanées] Dont les éléments sont séparés. Anton. confluent. Une éruption plus ou moins discrète ou confluente (CALMETTE, Infection bacill. et tubercul., 1920, p. 162).
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1165 « qui sait discerner, sage, prudent » (B. DE STE-MAURE, Troie, 23136 ds T.-L.); début XIVe s. « qui sait taire un secret » (Ovide moralisé, éd. C. de Boer, livre VIII, 4103); fin XVe- début XVIe s. « qui témoigne de retenue (ici d'un inanimé) » (J. MAROT, Voiage de Venise, Har. de Montjoye, f° 46 r° ds GDF. Compl.); 2. début XIVe s. « différent » (Ovide moralisé, éd. cit., livre IX, 2703); 1484 math. quantité discrete (N. CHUQUET, Le Triparty en la science des nombres, 152 ds QUEM. Fichier); 1834 méd. variole discrète (Carré, in Journ. de méd. et de chir. pratiques, V, 113, ibid.). Empr. au lat. class. discretus part. passé de discernere (v. discerner) « séparé, divisé, interrompu, discontinu » et p. ext. en b. lat. « apte à juger, à discerner, juste, prudent ».
STAT. — Discret1 et 2. Fréq. abs. littér. :1 409. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 071, b) 2 445; XXe s. : a) 2 516, b) 2 254.
BBG. — GALL. 1955, p. 66. — QUEM. 2e s. t. 1 1970; t. 4 1972. — RITTER (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 402. — RIGAUD (A.). Discrète personne. Vie Lang. 1968, p. 600.

1. discret, ète [diskʀɛ, ɛt] adj.
ÉTYM. 1160, au sens du lat. médiéval discretus, en lat. class. « capable de discerner » et « séparé » (→ 2. Discret), p. p. de discernere. → Discerner.
1 (XVIe). a (Personnes). Qui témoigne de retenue, n'intervient pas ou intervient peu dans les affaires d'autrui, en agissant selon les règles du bon goût, de la correction (selon le code social en usage). Circonspect, réservé, retenu. || C'est une personne discrète : elle ne se mêlera pas de vos affaires et ne vous posera guère de questions. || Il est trop discret pour abuser de vos bontés. Délicat. || Soyez discrets sur le chapitre de vos mérites personnels, de votre bonheur (→ Confesser, cit. 15). Péj. || Vous êtes bien discret, vos avis nous seraient pourtant précieux. Réticent, silencieux.Par ext. || Un caractère discret, une nature discrète et bien élevée.
1 Adieu : je me retire en confident discret.
Corneille, Cinna, III, 2.
2 (…) l'homme dont on cite les amours n'est jamais un homme bien discret.
Maupassant, Toine, « La chambre 11 », p. 102.
b (Choses concrètes; actes, attitudes). Qui, dans un certain code social (bienséance, bonnes manières…), ne s'écarte pas de ce qui est défini comme convenable; qui ne se fait pas remarquer de manière trop insistante. || Avoir une attitude discrète. Réservé. || Offrir qqch. de façon discrète. Modeste. || Faire une cour discrète à une femme, que les témoins ne peuvent remarquer.Un soupir, un sourire discret.Un vêtement discret, d'une élégance discrète. || Sa dernière voiture est belle, mais pas très discrète. || Un luxe discret et de bon ton. || Bijoux discrets.Sentiment, amour discret, qui ne s'exprime pas plus que les bienséances ne l'impliquent.
3 (…) L'amour le plus discret
Laisse par quelque marque échapper son secret.
Racine, Bajazet, III, 8.
4 Ce fut un regard discret, d'œil à œil (…)
Balzac, le Cabinet des antiques, Pl., t. IV, p. 383.
5 Quant à vos allusions discrètes à la façon dont vos mérites auraient été récompensés, je vous ferai humblement remarquer que vous avez huit mille francs d'appointements et la croix de la Légion d'honneur.
Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, 4e tableau, III, p. 152.
6 Ils sont peints avec un scepticisme élégant et si discret qu'il se dissimule (…)
Gide, Journal, 28 sept. 1929.
7 Une salle de bains, fort petite, mais discrète, pleine de pudeur, s'ouvrant tout de suite à côté de la chambre.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XII, p. 124.
REM. Dans quelques emplois stylistiques, discret peut marquer une revendication d'appartenance sociale au milieu qui établit et respecte les convenances, et perdre sa valeur initiale.
7.1 Wilfred remarqua l'élégance un peu trop évidente du costume noir que portait son cousin. On ne pouvait être discret de façon plus voyante.
J. Green, Chaque homme dans sa nuit, in T. L. F.
c (Paroles, écrits). Qui n'exprime que ce qui est considéré comme convenable, bienséant. || Reproches discrets. || Remarque discrète. || Compliments discrets.
2 (Personnes). Qui cherche à passer inaperçu, à ne pas être reconnu, repéré. || Quelques policiers en civil, très discrets, étaient présents dans l'assistance.(Comportements). || Des pas discrets. || Un geste discret.(Actions; parfois péj.). || Les activités discrètes d'une police parallèle. || Des mesures de police discrètes.Par métonymie. || Un endroit, un lieu discret. Retiré, secret. || Un pied-à-terre discret.
3 (Phénomènes matériels). Dont l'intensité est faible; qui se manifeste sans attirer vivement l'attention. || Un bruit discret.Des tons discrets. Sobre. || Une palette discrète. || L'éclat discret du cristal (cit. 4).
Spécialt. || Des coups discrets frappés à la porte : des coups qui n'éveillent pas l'attention des tiers et manifestent la discrétion de la personne qui frappe.
4 (Personnes). Qui sait garder les secrets qu'on lui confie. || Personne discrète. || Vous pouvez avoir confiance en lui, il est très discret. → Tenir une chose secrète; c'est le tombeau des secrets; il est muet comme un tombeau, une tombe (→ aussi cit. 2).
8 (…) veuillez être discret,
Et n'allez pas, de grâce, éventer mon secret.
Molière, l'École des femmes, I, 4.
9 (…) tu es une fille discrète, nous avons des secrets ensemble, je puis te dire ce qui me chiffonne l'esprit (…)
Balzac, Albert Savarus, Pl., t. I, p. 825.
10 Quand on commet une indiscrétion, l'on se croit quitte en recommandant à la personne d'être… plus discrète qu'on ne l'a été soi-même.
J. Renard, Journal, 21 avr. 1890.
CONTR. Collant, curieux, encombrant, envahissant, indélicat, indiscret, sans-gêne; communicatif, expansif. — Clinquant, criard, goût (de mauvais goût), voyant. — Babillard, bavard, indiscret, jaseur, rapporteur.
DÉR. Discrètement, discrétoire.
COMP. Indiscret.
————————
2. discret, ète [diskʀɛ, ɛt] adj.
ÉTYM. 1484; « différent » en moy. franç.; lat. class. discretus « séparé », de discernere. → 1. Discret; discerner.
Didactique.
1 Math. Se dit d'une grandeur, d'une quantité ne pouvant prendre qu'un nombre fini ou dénombrable de valeurs (opposé à continu). Discontinu. || Caractère quantitatif discret. || Variable aléatoire discrète.
Inform. 2. Digital, numérique (opposé à analogique).
(Déb. XXe). Ling., sémiol. || Unité discrète : unité isolable par l'analyse et indécomposable à son niveau hiérarchique.
2 Méd. Se dit d'une éruption dont les éléments sont espacés (opposé à confluent). || Variole discrète.
CONTR. Continu. — Analogique.
DÉR. Discrétiser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • discret — discret, ète (di skrè, skrè t ) adj. 1°   Terme didactique. Séparé, mis à part.    Terme de mathématique. Quantité discrète, quantité qui se compose de parties séparées. Les nombres sont des quantités discrètes, par opposition à l étendue qui est …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • discret — DISCRÉT, Ă, discreţi, te, adj. I. 1. (Despre oameni) Care ştie să păstreze o taină ce i s a încredinţat; care este rezervat, reţinut în vorbe şi în acţiuni. ♦ (Despre acţiuni, manifestări ale oamenilor) Caracteristic omului discret (I 1). ♦… …   Dicționar Român

  • discret — DISCRET, ÈTE. adj. Avisé, prudent, judicieux, retenu dans ses paroles et dans ses actions, qui sait se taire et ne parler qu à propos. Il est extrêmement discret. Il ne se dit guère que Des personnes, et rarement des choses, si ce n est dans… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Discret 11 — était un système de cryptage analogique. Historique Discret 11 fut utilisé par certaines chaines cryptées (notamment Canal +) pour protéger leurs émissions en analogique. Le nom est aussi donné usuellement au décodeur de la norme. En France,… …   Wikipédia en Français

  • discret — Discret, [discr]ete. adj. Avisé, prudent, judicieux, retenu dans ses paroles & dans ses actions, qui sçait se taire & parler à propos. Il est extremement discret. Il ne se dit que des personnes, & rarement des actions. On dit pourtant, Il en a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Discret — (v. lat.), 1) unterschieden, getrennt, gesondert; Discrete Flüssigkeiten, elastische Flüssigkeiten, deren Theilchen sehr weit von einander entfernt sind; 2) in der Mathematik, was nicht nach den Gesetzen der Stetigkeit verbunden ist, daher… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Discret — Discret, lat. deutsch, getrennt; verschieden; verschwiegen. Discretion, Unterschied; Bescheidenheit; Verschwiegenheit; Schonung; Gnade. Discretionstage, was Respecttage. Discrete Größe, Zahlgröße …   Herders Conversations-Lexikon

  • discret — фр. [дискрэ/] discretamente ит. [дискрэтамэ/нтэ] discreto [дискрэ/то] сдержанно, умеренно …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • discret — Discret, Prudens …   Thresor de la langue françoyse

  • Discret — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Dans le discours scientifique et de façon informelle, un objet est dit discret lorsque ses points sont écartés les uns des autres, le contraire étant… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.